Quartier du Portrieux

Mise à jour du plan d’aménagement (printemps 2017)

 

Visualiser en plein écran, zoomer ou imprimer le plan (pdf) en cliquant ici


 

 

2nde étape pour le Portrieux (issu du magazine de la Ville – n°73 – Novembre 2017)

Relancés mi-septembre, les travaux autour des jardins du port ont déjà largement modifié la perspective urbaine. La rue de la Victoire a d’ores et déjà trouvé son tracé définitif en adoptant une légère courbe, en lieu et place du square de l’ancien monument aux morts.

En déviant la circulation dans la contre-allée du quai de la République, les entreprises ont ensuite pu commencer à remodeler l’ensemble du front de mer. Dans le prolongement des aménagements livrés avant l’été, une nouvelle promenade piétonne élargie se dessine face au port d’échouage. L’artère de circulation principale, réduite dans sa largeur et sécurisée par deux plateaux surélevés, pourra ensuite retrouver son tracé initial. Une quinzaine de places de stationnement seront aussi disposées le long des jardins.

Avant la fin de l’année, c’est toute l’esplanade centrale, entre l’actuelle aire de jeux et le bas de la rue Clemenceau qui sera remodelée. L’objectif à terme est d’en faire un espace convivial, modulable et attractif pour les commerces du secteur. Dès début 2018, l’opération se poursuivra sur toute la partie haute, entre le début du quai Richet et l’avenue Paul de Foucaud.

 


 

Vue aérienne (début octobre 2017)


Portrieux : au revoir à l’arbre (29 septembre 2017)

Dans le cadre des travaux d’aménagement du quartier du Portrieux, une société spécialisée a procédé aujourd’hui à l’abattage du grand cyprès des jardins du port.

Pour rappel, un diagnostic réalisé en fin d’année dernière avait révélé que l’arbre était contaminé par un chancre. D’ailleurs, début février, plusieurs grosses branches n’avaient pas résisté aux vents violents (article ici).

 

 

 


Reprise des travaux au Portrieux (12 septembre 2017)

Après une interruption durant la saison estivale,  les travaux de requalification du quartier du Portrieux ont repris cet après-midi. Cette seconde tranche de travaux portera sur l’espace public compris entre la rue de la Victoire et la rue Clémenceau.

La nature de ces travaux et les contraintes de chantier impliqueront de modifier les conditions de circulation et de stationnement sur la zone en chantier.

La Ville remercie par avance les usagers de respecter les zones de travaux et les interdictions de circuler et de stationner afin que les entreprises puissent  livrer la voirie le plus rapidement possible.

Conscient de la gêne occasionnée pendant cette période, la Ville s’efforce de prendre toutes les dispositions afin de réduire les nuisances en collaboration avec les entreprises intervenant sur l’éclairage public et les aménagements de voirie.

 

 

 


 

Aménagements de surface – 1ère phase (printemps 2017)

Résumé en images dans le Magazine de la Ville (n°72 – juillet 2017) :

À lire ou à imprimer en cliquant ici

 


Réfection complète des réseaux par chemisage (décembre 2016)

 


 

 

 

Novembre 2016 – version imprimable ici

Assainissement et eau potable

Les travaux d’envergure engagés depuis début octobre au Portrieux visent dans un premier temps à la réhabilitation complète des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales. L’opération la plus spectaculaire a consisté au remplacement du poste de refoulement du Carré de la Douane en raison de l’obsolescence de l’ouvrage existant. Le branchement de grandes citernes évitera en effet à l’avenir le refoulement des eaux impropres dans le port et facilitera les interventions de maintenance.

La seconde tranche de travaux, sous maîtrise d’ouvrage de la Communauté de communes du Sud Goëlo, débutera fin novembre pour deux mois. Elle portera sur la rénovation complète du réseau d’alimentation en eau potable. Toutes ces opérations sont complétées par la prise en main d’un dossier prioritaire : la nouvelle station d’épuration. Arrivé à saturation, l’équipement est dimensionné pour 8 à 9 000 habitants et ne répond plus aux normes. La future station, programmée pour 2020, verra sa capacité passée à 15 000 personnes. Un investissement qui concerne aussi Tréveneuc et Plourhan (15 % des effluents traités).

Bonne nouvelle, ce programme global de reconquête de la qualité des eaux de la Ville pourra s’appuyer sur l’octroi de subventions du 10ème programme de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne (2013-2018).

Très concrètement, le système d’assainissement de Saint-Quay-Portrieux fait partie de la liste des systèmes pouvant bénéficier d’aides bonifiées jusqu’à hauteur de 60 %. 6 M€ ont été déclarés éligibles sur le montant total prévisionnel d’investissements d’environ 8 M€. Sur 3 ans, le budget annexe de l’assainissement pourra se voir créditer ainsi de plus de 3,6 M€ d’aides.

 

 

Février 2016 – version imprimable ici

Quartier du Portrieux
RÉSEAUX d’ASSAINISSEMENT

Rien n’y paraît et pourtant le programme d’aménagement du Portrieux avance… en souterrain. Un diagnostic complet de l’état des réseaux d’assainissement touche à sa fin. L’étude entreprise en interne par le bureau d’études de la Ville recense et diagnostique l’état sanitaire de l’ensemble des canalisations d’eaux pluviales et d’eaux usées concernées par le schéma d’aménagement. Les ouvrages annexes (regards et postes de refoulement) sont aussi inspectés. Des prises de vue réalisées grâce à une caméra  autotractée et pivotante, permettent à l’équipe de repérer tous les points de faiblesse potentiels du réseau. Alors que des tests au colorant et à la fumée contribuent à identifier la non-conformité de certaines installations privées.

 

“Certes, c’est un travail de fourmi mais il est incontournable. Ce sont des investissements lourds, en temps et en argent. Mais c’est de ne rien faire qui coûterait cher. Cet été, la rupture de la canalisation de refoulement du poste de relèvement rue Clémenceau l’a démontré : le réseau sur le Portrieux est vieillissant et par endroit réellement obsolète” exposent les services techniques municipaux. Par endroits, il est fort probable que le “chemisage” sera privilégié pour la rénovation des conduites. Moins coûteuse et moins destructrice en surface, cette technique repose sur l’intervention d’un robot qui enduit l’intérieur des tubes d’une paroi secondaire en feutre de PVC et imprégnée de résine époxy.

 

Le travail des services techniques consiste enfin à anticiper l’avenir en implantant des boîtes de branchement pour des raccordements futurs. Cette première phase de travaux se sera en coordination avec le chantier des Terre-Pleins du port d’Armor qui démarrera au printemps.


 

 

  

 

Novembre 2015 – Version imprimable ici

Quartier du Portrieux : un second coeur de ville (exposé du projet)

En lien étroit avec l’aménagement des terre-pleins du Port d’Armor, la réunion publique du 10 juillet dernier était aussi consacrée à l’avant-projet de la requalification du quartier du Portrieux. Cet échange a permis de présenter les grands principes d’aménagement.

Marcel Quélen, adjoint aux travaux et à l’ur­banisme, synthétise : « Les diagnostics l’ont bien souligné : il n’existe pas de réelle conti­nuité entre le môle du Pôle nautique et le Port d’Armor. Le quartier du Portrieux doit donc tout d’abord devenir à la fois un trait d’union har­monieux et fonctionnel entre ces deux pôles, et aussi s’affirmer comme un cœur de vie urbaine de station littorale. C’est dans la réponse à cette double vocation, lieu de transition et lieu de vie, que réside l’enjeu principal du réaména­gement du Portrieux. »

En ce sens, le quai de la République est le point central du projet. Afin d’exploiter la richesse du panorama littoral, le couloir de stationnement côté port d’échouage sera transformé en promenade piétonne côté mer entre le quai Richet et le carré de la Douane. Agrémenté d’une aire de jeux, de mobilier urbain et de plantations basses, son aménagement doit inciter à la balade jusqu’au Port d’Armor.

De fait, tout en conservant le double sens de circulation, l’artère principale sera ré­duite dans sa largeur (6 mètres) pour se muer en véritable zone de rencontre entre piétons, cyclistes et voitures. Côté sécu­rité, la circulation, déjà limitée à 30 km/h, sera un peu plus régulée par l’ajout de trois plateaux surélevés longs de 20 mètres.

S’ouvrir vers la mer

Pour ouvrir encore un peu plus le quartier vers la mer, une grande esplanade verra également le jour en lieu et place de l’ac­tuelle aire de jeux (elle-même déplacée au bout du quai Richet) et du Monument aux morts (déplacé à l’Hôtel de Ville).

Une belle perspective prolongée jusqu’à la mer avec un escalier de quelques marches et une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite, alors que les Jardins du Port conservent leur vocation actuelle, mais se retrouvent libérés de la circulation au pied des habitations. La portion ouverte aujourd’hui aux voitures devenant une voie réservée aux riverains et aux livraisons. L’ensemble doit devenir une place agréable et conviviale, attractive pour les com­merces et un lieu de prédilection pour des soirées en bord de mer, dîner ou prendre un verre en terrasse…


Stationner différemment

 

Ces nouveaux aménagements entraînent logiquement le déplacement des places de parking de 300 à 400 mètres vers le futur terre-plein du Port d’Armor (voir article page précédente) où une soixantaine de vé­hicules supplémentaires pourra stationner. Les places réservées aux personnes à mobi­lité réduite, aux patients des professionnels de santé, aux taxis et aux livraisons seront bien entendues préservées.

 

Sylvain Perrigault du cabinet d’études Quarta en charge du dossier : « Le station­nement en bataille a été préféré à celui le long des voies. Le gain de place est évidem­ment conséquent. De plus, il évite les cré­neaux, difficilement maîtrisés par certains conducteurs, et il sécurise la sortie des pas­sagers qui ne se trouvent jamais d’un côté ou de l’autre de la rue en descendant de voi­ture. Enfin, c’est une zone de rencontre où la vitesse est très modérée. Cela doit aussi faciliter les manœuvres. »

 

Un travail collectif

 

Une concertation nécessaire, souhaitée par l’équipe municipale, a été menée avec le comité de quartier. Les riverains, les pro­fessions libérales et les commerçants ont aussi chacun a pu faire part de leurs at­tentes et préoccupations. Certains points restent encore à approfondir, en particu­lier la jonction avec la rue de la Victoire et le pied de l’immeuble de la résidence Arc en Ciel. Ainsi, la validation définitive du projet pourrait intervenir pour la fin de l’année, pour un démarrage des travaux en septembre 2016, après le bouclage de la phase administrative (consultation des entreprises et attribution des marchés, pré­paration de chantier) durant le 1er semestre et une fois la saison touristique terminée.

 

 

Première version du plan d’aménagement (2015)

 

 

Publications municipales

Pour rester informé, téléchargez ici l'agenda des loisirs, Le Phare, ainsi que le magazine de Saint-Quay-Portrieux.

Hôtel de ville

Adresse postale :
52 boulevard du Maréchal Foch
CS 10001
22410 Saint-Quay-Portrieux

Horaires d'ouverture :
du lundi au jeudi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 17h45
le vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 16h45
et le samedi de 9h00 à 12h00 (état civil uniquement)


Téléphone : 02 96 70 80 80
Fax : 02 96 70 50 71

Formulaire de contact