GR 34

Barrières sur le GR 34

(janvier 2019)

Dans le cadre du programme d’entretien et d’embellissement du sentier des Douaniers, les services techniques de la Ville ont procédé à la pose de plus de 80 mètres de barrières Delpierre sur 2 zones.

Dans le secteur de la Comtesse, elles viennent sécuriser le cheminement, alors que sous le sémaphore, elles remplacent de vétustes rambardes métalliques.

La mise en peinture sera réalisée au printemps, toujours par les agents municipaux.


2018


(juillet 2018)

Un programme d’entretien et d’embellissement du sentier des Douaniers a été établi entre les élus, les Brigades vertes et les services techniques de la Ville.

Ces derniers ont par exemple fabriqué et posé un linéaire de barrières Delpierre sur la portion située sous le sémaphore.

Plusieurs opérations de ce type, qui relèvent autant de l’esthétique que de la sécurité des promeneurs, sont programmées au fil des mois.


Diagnostic du GR34

(avril 2018)

Le diagnostic complet des falaises du sentier du littoral est en cours. En parallèle de l’étude bibliographique et de l’élaboration du Système d’information géographique (SIG), le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), a débuté sa campagne de prélèvements et d’analyses sur le terrain.

Le rapport complet, attendu avant l’été, doit permettre à la commune de mieux cerner les secteurs fragiles et donc de prioriser les interventions pour les années à venir.


2017

Balade citoyenne sur le GR34

(19 novembre 2017)

En ce samedi matin, une trentaine de randonneurs avaient choisi de s’impliquer directement dans l’aménagement du sentier des Douaniers. Pour cela, ils ont répondu à l’invitation de M. le Maire pour une balade citoyenne sur le GR34. Accompagné de plusieurs élu(e)s, Thierry Simelière les a invités à faire part de leurs idées et de leurs remarques durant la promenade de 4 heures.

Il y a quelques semaines, le Maire, l’adjoint aux travaux Marcel Quélen, le directeur des services techniques ainsi que le responsable du centre technique municipal, avaient déjà parcouru le sentier afin d’élaborer un diagnostic complet “en surface”. Ce document répertorie une cinquantaine de points à corriger, en mesure le degré d’urgence et précise le calendrier d’intervention sur plusieurs mois. Un programme qui servira de référence aux agents de la Ville et aux Brigades Vertes, chargées ponctuellement de l’entretien paysager du chemin.

Aménagement de lieux offrant des points de vue remarquables, sécurisation de certaines portions, embellissement par des travaux d’entretien ou de peinture, amélioration de l’accessibilité… Ce document, qui sera complété suite à la balade citoyenne, a donc servi de base aux échanges lors de plusieurs haltes. Des pauses bien méritées et parfois animées par les anecdotes savoureuses de Robert Le Calvez, intarissable sur l’histoire du sentier et de ses abords.

Limiter l’emprise humaine

Thierry Simelière a tenu aussi à rappeler : “L’enchevêtrement entre le domaine public maritime relevant de l’État, le domaine communal et le domaine privé, complexifie notre démarche. Une réalité à laquelle nous avons été récemment confrontés lors de l’installation de la passerelle en contrebas du Ker Moor. Après discussions et négociations, nous y sommes arrivés. Sur ce secteur, la continuité du GR 34 est assurée. C’est une expérience qui nous servira dans le futur“.

De manière générale il faut également veiller à limiter l’emprise humaine sur les lieux. Le sentier est d’abord et avant tout un espace naturel. Chacun doit en prendre conscience et adopter un comportement respectueux. Dans les prochaines années, nos interventions doivent s’inscrire dans ce cadre environnemental strict“.

Rappelons enfin que pour la structure de la falaise en elle-même, le dernier conseil municipal a voté les crédits pour un diagnostic complet des 5 km du sentier (22 000€). L’étude, confiée au Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) d’Orléans, débute dès cet hiver pour des premiers résultats attendus avant l’été.


Un diagnostic pour le GR 34

(issu du magazine de la Ville – n°73 – Novembre 2017)

Site patrimonial majeur, le GR 34 est un espace remarquable très emprunté qu’il convient de préserver. L’opération de confortement de la falaise face à l’île de la Comtesse a été menée avant l’été. Les services techniques de la Ville procèdent actuellement aux derniers aménagements en implantant un linéaire de barrières Delpierre (photo) avant d’édifier un muret qui sécurisera le cheminement venant des ruelles adjacentes.

Afin de planifier et d’anticiper les investissements, le dernier conseil municipal a entériné le principe d’un diagnostic complet des 5 km du sentier. L’étude est confiée au Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) d’Orléans, pour un montant de 22 000€. L’entretien paysager global, le comportement des usagers ainsi que l’état des propriétés riveraines seront aussi étudiés.

Enfin, pour associer tous les quinocéens amoureux du GR 34 à la démarche, une “balade citoyenne” est organisée le samedi 18 novembre. Sur le principe des “cafés citoyens”, ce sera l’occasion d’échanger avec les élus en cheminant le long du littoral.


Patrimoine naturel

Réouverture du GR34

(résumé en images paru dans le magazine de la Ville – n°72 – Juillet 2017)

Afficher en plus grand en cliquant : ici


GR 34 : ok !

(14 juillet 2017)

L’objectif était clair : rendre le sentier des Douaniers aux promeneurs pour la pleine saison. C’est fait. Après un travail important en amont (sécurisation, stabilisation par enrochement en pied de falaise et diagnostic complet de la zone par sondage), les travaux ont pu efficacement débuter début juin.

Marcel Quelen, adjoint aux travaux et à l’urbanisme : “Suite aux intempéries de l’an passé, on peut logiquement pensé que les marées et les tempêtes étaient la cause de tous ces maux. Certes, mais pas seulement. Les eaux de ruissellement jouaient aussi un grand rôle dans la dégradation de la zone. C’est pourquoi nous avons commencé par revoir entièrement les réseaux d’assainissement sur cette portion“.

Cette première étape franchie, et sous la conduite des services techniques de la ville, les entreprises spécialisées ont pu intervenir une à une. Purge des secteurs instables, cloutage de pieux de 7 à 10 mètres sur 3 niveaux, fixation du grillage et de la natte qui accueillera la végétation et, enfin, construction sur place de la passerelle qui assure la continuité du sentier. En 5 semaines, le chantier était livré.

Le maire, Thierry Simelière : ” C’était un chantier très technique et riche d’enseignements pour l’avenir. Le sentier du littoral est l’un des attraits touristiques majeurs de notre commune. Une part essentielle de notre patrimoine naturel. Nous devions y consacrer les moyens nécessaires, soit 210 000 € HT, desquels nous pouvons soustraire la subvention de l’État de 94 000 € HT, perçus au titre de la DETR* 2017“. 

Réouvert hier à 14h, le GR34 a immédiatement vu de nouveau les randonneurs l’arpenter. Comme si de rien n’était. Avec cependant un petit plus : la “passerellele/belvédère” qui s’annonce déjà comme un point de vue idéal pour faire une pause et admirer le large et l’île de la Comtesse…

*Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux 


Bien comprendre les travaux sur le GR34

(15 juin 2017)

Grâce à une vidéo captée par drone hier midi, Erwan Barbey-Chariou, adjoint à la communication, nous permet de mieux comprendre les travaux en cours sur la falaise au niveau de la plage de la Comtesse ; Et nous offre au passage de superbes vues.

Les images illustrent le travail en cours : purge des secteurs instables, cloutage des pieux par une machine spécifique, fondations le long du mur qui supporteront la future passerelle…

Donc, juste pour rappel : même si la curiosité vous pique, s’il vous plaît, évitez toute promenade aux abords de cette portion de falaise. Le secteur est dangereux. Merci.

“La minute du goéland”, série imaginée et réalisée par Erwan Barbey-Chariou, se poursuit donc. Sans doute le plus simple pour visionner les deux autres épisodes (la Comtesse et les îles) : se rendre sur la plateforme VIMEO et taper dans le moteur de recherche “minute du goéland”.


Lancement des travaux sur le GR 34

(6 juin 2017)

Aujourd’hui, les hommes et les machines de la société spécialisée BMB de Ploufragan entraient en action sur le chemin des douaniers. La première opération consiste en l’installation de nouvelles canalisations d’eaux pluviales en parallèle de la falaise (photo ci-dessous). Une bonne partie de l’ancien réseau disparaîtra en effet avec la  purge des secteurs instables.

L’entreprise procédera ensuite au cloutage de trois rangées de pieux de 5 à 7 mètres chacun, sur lesquels sera fixé un grillage de protection.

C’est seulement une fois la zone sécurisée que la passerelle en bois viendra enjamber le vide laissé et assurera la continuité du GR34.

Une opération programmée sur 3 à 4 semaines. L’objectif étant de réouvrir le sentier le plus tôt possible en juillet.

Marcel Quélen, adjoint aux travaux, et les responsables de BMB lors de la première réunion de chantier de cet après-midi

Port d’Armor : accès au GR34 réouvert

(24 mai 2017)

Suite à l’affaissement samedi dernier du mur en haut des marches d’accès au GR34, l’objectif était de réouvrir le sentier avant le week-end de l’Ascension. Depuis cet fin d’après-midi, au port d’Armor, c’est chose faite. Grâce à la réactivité du propriétaire du terrain et de Marcel Quélen, adjoint aux travaux, les parties du mur pouvant présenter un danger ont été abattues. Le chemin est donc de nouveau ouvert aux promeneurs et randonneurs.

Au final, un “détail” à la vue du chantier qui se profile, notamment sur le secteur de la Comtesse. Le lancement de ces travaux d’envergure est programmé pour début juin.


Un mur s’affaisse sur le GR34

(22 mai 2017)

Samedi midi, côté port d’Armor, le mur de la propriété qui surplombe les premières marches du sentier des douaniers, et qui montrait déjà quelques signes de “fatigue”, s’est effondré en partie.

Par mesure de précaution, un arrêté interdisant l’accès au chemin a été pris samedi midi. Le diagnostic de la maçonnerie est en cours.


Une passerelle pour le GR 34

(issu du magazine de la Ville – N°71 – Avril 2017)

Suite à l’affaissement de la falaise consécutif aux événements climatiques de l’an passé, le conseil municipal a validé l’opération de sécurisation du sentier du littoral, composante importante de l’attractivité touristique de la commune.

Des travaux lourds de purge des secteurs instables, de cloutage et de pose de grillage démarreront avant l’été. À terme, une passerelle en bois enjambera la section la plus étroite, permettant de préserver la continuité du GR34. L’investissement total sur l’ensemble des secteurs est de 384 900 €, subventionnable à hauteur de 94 500 € au titre de la DETR 2017.


La stèle du Viking déplacée

(mars 2017)

La stèle en hommage aux 19 jeunes du Viking était implantée jusque lors le long du GR34, en contrebas de l’hôtel Ker Moor. L’an passé, les événements météorologiques ont entraîné un affaissement significatif du sentier (voir article ici). Les lieux étaient donc devenus inadaptés à la tenue, notamment, de la traditionnelle cérémonie de l’Appel du 18 juin. Les élus ont donc décidé de déplacer la stèle à quelques encablures de là, en bas de l’avenue de la Comtesse, sur la pelouse en face de la plage.

Depuis quelques semaines les services techniques de la Ville sont à pied d’oeuvre pour aménager les lieux. Un aménagement réalisé entièrement en régie et qui porte sur la mise en valeur du monument et de ses abords. Après l’installation de la stèle hier, suivront ainsi les finitions de la placette, le rejointoiement du mur de clôture et les travaux paysagers.


2016

Affaissement de la falaise (Comtesse)

(30 mars 2016)

En quelques jours le secteur du GR34 à l’aplomb de la plage de la Comtesse a largement souffert. Un phénomène lié aux divers intempéries de ces dernières semaines.

Dans un premier temps, les lieux ont été balisés et sécurisés (voir article ici). Depuis hier après-midi, mandatée par la mairie, la société Nicol a dégagé les éléments instables avant de procéder à un nouvel enrochement en pied de falaise.

La semaine prochaine, une étude des sols, basée sur des carottages horizontaux, permettra de déterminer les mesures précises et pérennes à prendre.

Toute cette opération s’inscrit au chapitre “Sécurisation et valorisation du GR34” voté dernièrement au budget 2016.


Affaissement du GR34  (secteur Comtesse)

(mars 2016)

Sans doute en lien avec les intempéries de ces dernières semaines, une portion d’une trentaine de mètres du GR34 s’est très légèrement affaissée, juste à proximité de la stèle du Viking.

Les lieux seront inspectés dans les prochains jours afin de déterminer précisément les mesures à prendre.

Dans l’attente, les lieux ont été balisés et sécurisés par les services techniques.

Publications municipales

Pour rester informé, téléchargez ici l'agenda des loisirs, Le Phare, ainsi que le magazine de Saint-Quay-Portrieux.

Hôtel de ville

Adresse postale :
52 boulevard du Maréchal Foch
CS 10001
22410 Saint-Quay-Portrieux

Horaires d'ouverture :
du lundi au jeudi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 17h45
le vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 16h45
et le samedi de 9h00 à 12h00 (état civil uniquement)


Téléphone : 02 96 70 80 80
Fax : 02 96 70 50 71

Formulaire de contact
vulputate, id, odio facilisis tristique sed felis