Station d’épuration


Les travaux de la station d’épuration ont démarré

Ouest-France -13 juillet 2020

Depuis le mercredi 8 juillet, les travaux de terrassement de la nouvelle station d’épuration ont débuté. Dans les nuages de poussière, les engins de l’entreprise Colas de Guingamp sont à l’œuvre et ont entamé le creusement des lieux d’implantation des futurs bâtiments.

“Il faut déplacer 25 000 mètres cubes de terre, soulignent Didier Le Cam et Dominique Caoudal, respectivement conducteur de travaux et chef de chantier de l’entreprise de travaux publics. On va en stocker une partie sur le site, ce sont les immenses monticules que l’on peut voir. Elle sera réutilisée ensuite pour les remblais périphériques de la station, le reste sera évacué dans une décharge agréée”. 

Cette première phase de terrassement devrait durer jusqu’à la fin septembre sachant que le chantier sera arrêté pendant quinze jours en août.


Réunion publique. Station d’épuration : le chantier expliqué

La Presse d’Armor – 08 juillet 2020

Mardi 30 juin, architectes, bureaux d’études et entreprises chargées de la réalisation des travaux, ont présenté aux riverains et aux élus, le chantier de rénovation de la station d’épuration (STEP).

Dans une salle du centre de congrès, peu de monde avait fait le déplacement, mais les riverains concernés étaient présents. En fin de présentation, ils ont pu poser toutes les questions et obtenir des informations rassurantes quant aux nuisances et aux délais.

Depuis le 1er janvier 2019, c’est l’agglomération qui est responsable de la compétence assainissement, donc du chantier de rénovation de la station quinocéenne.

Augmenter la capacité

Le maire Thierry Simelière a rappelé en préambule l’obligation de rénovation : « Il s’agit, d’une part, d’éliminer les nuisances faites aux riverains et de permettre, d’autre part, la délivrance de nouveaux permis de construire pour la ville mais aussi pour Tréveneuc et une partie de Plourhan. »

Le but est de porter la capacité en basse saison à 8 000 équivalents habitants et en haute saison à 14 500 équivalents habitants.

Philippe Angot de l’entreprise rennaise OTV, qui a emporté l’appel d’offres, a présenté la future station. Les installations sont reculées d’une petite centaine de mètres par rapport aux habitations.

Limitation des impacts

Pour limiter l’impact paysager, côté route départementale, la ligne d’arbres est conservée en grande partie (3 abattus en tout et pour tout). Les deux cuves de 6 mètres seront enterrées à moitié.

En ce qui concerne, l’impact sonore, les deux surpresseurs, générateurs de bruits, seront installés dans un bâtiment isolé phoniquement.

Enfin, sur l’impact olfactif, « demain les odeurs n’existeront plus. Les boues séchées seront confinées dans un bâtiment à pression négative », promet le spécialiste.

Le chantier

Une bretelle d’accès au chantier va être réalisée début juillet. Le plus gros des nuisances aura lieu deux fois une journée lorsqu’il s’agira de couler le béton des 2 cuves. Environs 50 toupies de béton auront à accéder au site le même jour.

En rythme normal, 5 à 7 camions par jour accéderont au site en journée.

Des déviations routières et une signalétique appropriée seront mises en place.

Planning des travaux

Le terrassement est prévu entre le 15 et le 30 juillet. D’octobre 2020 à avril 2021 : opérations de génie civil ; d’avril à octobre 2021, raccordement et mise en service de la nouvelle installation.

Le démontage des anciennes installations aura lieu en novembre et décembre 2021.


Station d’épuration : vue 3D et document

30 juin 2020

Le 30 juin, une réunion dédiée à la présentation du calendrier des travaux de la station d’épuration et réservée aux riverains directement concernés par l’impact du chantier, était organisée au Centre de Congrès.

Grâce à une relance rapide des travaux dès après la période de confinement, à la poursuite du chantier cet été et à une optimisation du planning des entreprises, l’objectif de mise en service est avancé à l’automne 2021 (contre janvier 2022 auparavant).

En présence des élus et des services techniques quinocéens, des élus de Tréveneuc*, des représentants de Saint-Brieuc Armor Agglomération (l’assainissement est une compétence de l’intercommunalité depuis le 1er janvier 2019) et des entreprises en charge de l’opération, un exposé précis du projet a été projeté au public.

Le document complet de présentation
est consultable ICI (en pdf)

Et vidéo 3D, ci-dessus, en haut de page.

*La station d’épuration traite les effluents de Saint-Quay-Portrieux, de Tréveneuc et de 3 quartiers au nord de Plourhan.


Présentation de la future station d’épuration

08 octobre 2019

Le projet de la future station de traitement des eaux usées (STEP) était présenté le 8 octobre dernier à la population dans le cadre d’une réunion publique.

Pour information, en voici une synthèse extraite de la présentation faite par Marion Larrazet, ingénieur projet chez SAFEGE, Michel Saulnier du cabinet N.T.E et les représentants de la Direction “Eau et Assainissement” de Saint-Brieuc Armor Agglomération.

Rappel du contexte

– La station d’épuration dite de “La Ville d’en Haut” traite les effluents de Saint-Quay-Portrieux, de Tréveneuc et de 3 quartiers de Plourhan.

– Au fil des années, la station construite en 1980 et rénovée en 1990, est devenue obsolète, régulièrement saturée et n’apporte plus les garanties environnementales requises en termes de traitement. À cela s’ajoutent des nuisances sonores et olfactives pour le voisinage.

– Les équipements étant trop dégradés, la construction d’une nouvelle station a donc été retenue comme la seule solution viable.

– En amont, un comité de pilotage a été mis en place pour mener à bien ce projet. Un comité composé des représentants des 3 communes concernées, de l’État (Police de l’eau), de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, de l’Agence régionale de santé (ARS), du SATESE ainsi que le cabinet spécialisé N.T.E.

– L’enquête publique s’est déroulée l’an passé, du 20 août au 14 septembre.

– Enfin, la compétence “assainissement” auparavant assumée par la commune a été transférée à Saint-Brieuc Armor Agglomération au 1er janvier dernier. L’intercommunalité et ses services, assistés du cabinet d’architectes Michel Château et de la société d’ingénierie Safege (groupe SUEZ), gèrent donc désormais le suivi du dossier et le pilotage des travaux.

Carte de l’emprise de la nouvelle station

La nouvelle station d’épuration

– La charge maximale actuelle de traitement s’établit à  5 400 équivalents habitants en hiver et à 10 300 en été. Avec la nouvelle station, l’objectif est d’accroître les performances d’environ 40%, soit 8 000 équivalents habitants en hiver et à 14 500 en été.

– La STEP sera construite sur le site actuel, en bordure de RD 786. Avec extension et implantation de nouveaux ouvrages sur les parcelles voisines (voir carte ci-dessus) et démolition de l’intégralité des ouvrages actuels.

– Une attention particulière sera portée à l’impact visuel de l’équipement (architecture et plantations) (voir ci-dessous).

Détail de l’aménagement paysager envisagé (simulation)

– Au chapitre environnemental, les filières de traitement des eaux et des boues sont totalement remises à niveau (amélioration de la qualité de l’eau épurée, équipements économes en énergie, réutilisation de l’eau traitée pour les usages de nettoyage automatique…).

– Au-delà du respect des normes légales en la matière, des aménagements spécifiques destinés à limiter les bruits (isolation phonique, pièges à son…) et les odeurs (couverture des équipements, réseau spécifique de traitement…) sont prévus.

Évaluation financière

– Estimation totale de l’opération (prestations connexes incluses) : entre 5,8 et 6,3 M€ HT

– Estimations des subventions attendues : 1,2 M€ HT

– Le total à charge est donc évalué entre 4,6 et 5,1 M€ HT

Vue des nouveaux bâtiments depuis la RD 786

Planning prévisionnel


– Consultation des entreprises en cours

– Préparation du chantier : de juin à octobre 2020

– Construction de la nouvelle station d’épuration : d’octobre 2020 à janvier 2022

– Déconstruction de l’existant : de janvier à juin 2022

Simulation 3D de la nouvelle station

Télécharger le document complet de présentation
en cliquant ici


Nouvelle station d’épuration : objectif 2021

Saint-Quay-Portrieux Magazine n°77 – Octobre 2018

Voir en plein écran ou télécharger : ici


Station d’épuration : enquête publique

1er août 2018

Afin notamment de s’adapter aux périodes de congés des résidents secondaires, l’enquête publique relative à la future station d’épuration se déroulera du lundi 20 août au vendredi  14 septembre prochains.  

Sur cette période, Le dossier sera consultable dans les mairies de Saint-Quay-Portrieux, Tréveneuc et Plourhan.

Les permanences de Mme Maryvonne Martin, commissaire enquêteur, se dérouleront uniquement en mairie de Saint-Quay-Portrieux :

  • Lundi 20 août de 14h à 17h
  • Jeudi 30 août de 14h à 17h
  • Vendredi 14 septembre de 13h30 à 16h45

Arrêté préfectoral consultable : ici

Publications municipales

Pour rester informé, téléchargez ici l'agenda des loisirs, Le Phare, ainsi que le magazine de Saint-Quay-Portrieux.

Hôtel de ville

Adresse postale :
52 boulevard du Maréchal Foch
CS 10001
22410 Saint-Quay-Portrieux

Horaires d'ouverture
(actuellement modifiés suite à la crise sanitaire) :
du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15
et uniquement par téléphone de 13h30 à 17h45

Le samedi de 9h à 12h (état civil uniquement)


Téléphone : 02 96 70 80 80
Formulaire de contact

nunc suscipit Sed tristique ipsum Donec vulputate,